Des photos privées de Mark Zuckerberg dévoilées à cause d'une faille de sécurité Facebook

News > Windows, Google, etc. > Des photos privées de Mark Zuckerberg dévoilées à cause d'une faille de sécurité Facebook

<< Google Chrome passe devant Firefox et devient le second navigateur mondial

Un tiers des divorces en Angleterre seraient liés à Facebook >>


Une vunérabilité sur Facebook a permis l'extraction de photographies personnelles de son créateur, Mark Zuckerberg. Une information plutôt surprenante, et qui pourrait menacer tout un chacun.

Des photos privées plus si privées que ça

C'est bizarrement sur le forum de Bodybuilding.com que la manipulation a été dévoilée en premier, mais le sujet (s'intitulant "I teach you how to view private Facebook photos” a depuis lors été effacé.

Comment?

La manipulation était assez simple: accuser l'utilisateur d'avoir posté des photographies indécentes (porno, etc) via le lien de "rapport", et une option d'ajout de nouvelles photos était alors disponible, pour aider à la décision de supprimer ou non les photos ou le profil incriminé.

Et en effet, lors de la sélection de nouvelles photos incriminantes (une sélection de photos était alors proposée par Facebook), aucune restriction sur le caractère public ou privé des photographies ne s'appliquait, et n'importe quelle photo était alors visible.

Une belle petite faille qui a été comblée depuis, mais qui a permis la mise au grand public de photographies de Mark Zuckerberg avec un poulet mortContent



[Via Forbes]

Par Pouzy  Le 06 Décembre 2011 à 20h43

Ajouter un commentaire

Suite a un fort volume de spam, les commentaires d'invités sont pour le moment désactivés. Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir commenter cet article, ou demander du support.

Lectures recommandées

Commentaires sur cet article

eli140 - Le 25 Octobre 2012 à 10h00

Comment sa voys divorcer en angleterre

arshey - Le 02 Mars 2012 à 23h08

mDr tellement zarb

News > Windows, Google, etc. > Des photos privées de Mark Zuckerberg dévoilées à cause d'une faille de sécurité Facebook