Comprendre le bitcoin, l'intelligence artificielle, faire un site web... En 3 minutes en vidéo!

Seulement 4% des internautes ont arrêté de télécharger depuis Hadopi

News > Monde libre > Seulement 4% des internautes ont arrêté de télécharger depuis Hadopi

<< Sony s'attaque au hackers de la PS3

Shazam intègrera Spotify pour lire directement les morceaux reconnus >>


Les résultats ne paraissent pas à la hauteur des attentes de l'Hadopi : Seulement 4% des internautes auraient complètement arrêté de télécharger, et 75% n'auraient pas changé leurs habitudes du tout.

4% pensent être repérables

C'est suite à un sondage commandé par ZNet que les résultats sont tombés : Seulement 4% des internautes interrogés ont "arrêté de télécharger complètement car [ils] pens[ent] être facilement repérables". Et dans le sens inverse, 6% continuent de télécharger sans se soucier de Hadopi car ils pensent que "les chances que l'on vous repère sont très minces".


Hadopi

Hadopi avait annoncé l'envoi de 10,000 courriers d'avertissement par jour. Si on a si peu de résultats, c'est sûrement que les chiffres sont moindres, car à coup de 10,000 personnes averties par jour, en général, on commence à prendre des mesures !

Attention par contre, en lisant l'étude complète de ZNet (lien dans le premier paragraphe), vous verrez que presque 80% des interrogés disent ne pas télécharger régulièrement, ce qui fausse un peu les résultats car ils ne se sentent pas concernés par Hadopi.

Dans les téléchargeurs purs, soit 19% du total, 22% disent avoir modifié leurs habitudes depuis Hadopi. On est encore loin de la barre des 50% !Choqué



Par Pouzy  Le 15 Janvier 2011 à 09h19

Ajouter un commentaire

Suite a un fort volume de spam, les commentaires d'invités sont pour le moment désactivés. Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir commenter cet article, ou demander du support.

Lectures recommandées

Commentaires sur cet article

Aucun commentaire pour le moment.

News > Monde libre > Seulement 4% des internautes ont arrêté de télécharger depuis Hadopi